Fait marquant : Akhannouch prépare un méga plan forestier
30 janvier 2018
8e édition du festival des amandiers de Tafraout
31 janvier 2018

Le Maroc perd ses zones humides

« Plus de la moitié des zones humides au Maroc ont disparu depuis le début du 20e siècle », alerte l’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable (AMCDD). Cette dernière s’inquiète de la dégradation continue de ces espaces. Elle pointe ainsi l’action de l’Homme qui accélère la disparition de ces zones. Outre l’homme, les zones humides sont également affectées par le surpâturage, la surexploitation des ressources naturelles, le pompage excessif de l’eau pour les besoins agricoles, la pollution due au rejet de déchets solides et liquides, les extensions urbaines, ainsi que le drainage. Selon la convention Ramsar (Iran), le Royaume compte 24 sites inscrits sur la liste des zones humides d’importance internationale, soit une superficie de plus de 272.000 ha. L’AMCDD recommande notamment l’identification d’autres zones humides à proposer pour l’inscription dans la liste Ramsar ainsi qu’une meilleure gouvernance grâce à un système d’évaluation continue de ces zones.

 

Source Infomédiaire

Imprimer