Agriculture : Marrakech accueille la 1ère réunion annuelle du programme Afrique du Nord

Lait et dérivés : Le marocain SILDA mise 70 MDH pour grandir
25 février 2020
Secteur agroalimentaire : La région Fès-Meknès attire les italiens
26 février 2020

Agriculture : Marrakech accueille la 1ère réunion annuelle du programme Afrique du Nord

Des chercheurs et des spécialistes en agronomie, marocains et étrangers, se sont réunis les 24 et 25 février à Marrakech, pour s’enquérir des travaux de recherche sur la nutrition des plantes pour différentes cultures et élaborer une nouvelle stratégie pour l’amélioration de la production agricole à travers de meilleures pratiques de gestion des éléments nutritifs.

Cette 1ère réunion annuelle du programme Afrique du Nord de l’Institut Africain de la Nutrition des Plantes (Africa Plant Nutrition Institute/APNI) offre une opportunité idoine pour partager et évaluer les résultats des recherches dans le cadre du programme APNI de l’Afrique du Nord et faire un suivi afin d’élaborer un programme futur et d’aboutir à des recommandations pour une meilleure gestion des éléments nutritifs.

Pour le directeur-Programme de l’APNI-Région Afrique du Nord, Dr. Hakim Boulal, la tenue de cette réunion a pour but de s’enquérir des résultats de recherches d’APNI avec les institutions partenaires et les collaborateurs et de mettre en avant des recommandations futures en fonction des critères régionaux et du changement climatique.

Dans une déclaration, il a souligné que l’objectif de cette rencontre consiste à mettre par l’APNI une meilleure stratégie pour l’amélioration de la production agricole à travers de meilleures pratiques de gestion des éléments nutritifs.

De son côté, Moussa Ndienor, agronome et chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA) a indiqué que la collaboration avec APNI a permis de donner des résultats probants traduits par une nette amélioration de la production du maïs au Sénégal et une hausse significative des revenus des agriculteurs.

Concernant cette réunion, ce chercheur sénégalais s’est dit très impressionné par la qualité des exposés d’experts et spécialistes de haut niveau, faisant savoir que l’ISRA compte poursuivre sa collaboration constructive et fructueuse avec APNI en vue de diffuser les résultats des recherches auprès des petits agriculteurs.

Les participants à cette réunion ont débattu de thématiques se rapportent notamment au “Projet palmier dattier au Maroc: résultats et activités”, “projet agrumes au Maroc: résultats et activités”, “projet olive au Maroc: résultats et activités”, “projet oléicole en Tunisie: résultats et activités”, “projet de maïs au Sénégal: résultats et activités”, “bio-blé au Maroc et en Mauritanie : résultats et activités”, “le blé en Tunisie, en Algérie”, “le plan de travail du projet olive au Maroc et en Tunisie”, “plan de travail du projet d’agrumes au Maroc”, “le plan de travail projet lentilles au Maroc”, “le plan de travail projet maïs au Sénégal” et “le plan de travail projet blé au Maroc et en Mauritanie”.

L’APNI, constitué d’une équipe de recherche multinationale, a vu le jour en mars dernier et dispose d’un siège au sein de l’Université Polytechnique Mohammed VI de Benguérir.

En tant qu’Institut leader en Afrique dans le domaine de la nutrition des plantes et la fertilisation, l’APNI a pour vocation la promotion des meilleures pratiques en matière de gestion des éléments nutritifs pour l’amélioration de la production agricole.

L’APNI est présent en Afrique à travers trois antennes, à savoir celle basée à Settat couvrant la région de l’Afrique du Nord, celle de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire pour la Région de l’Afrique de l’Ouest, et celle de Nairobi au Kenya pour l’Afrique de l’Est

Imprimer