Plus de 500 leaders mondiaux du secteur des engrais attendus pour explorer la dynamique du marché et l’innovation technique

La Tunisie veut un « Label Méditerrannéen »
5 mars 2018
Agriculture : Akhannouch annonce une saison ‘‘exceptionnelle’’
6 mars 2018

Plus de 500 leaders mondiaux du secteur des engrais attendus pour explorer la dynamique du marché et l’innovation technique

Plus que quelques semaines avant la tenue de la conférence la plus importante de l’industrie mondiale des phosphates, Phosphates 2018, organisée par CRU, qui se tiendra du 12 au 14 mars 2018 dans l’hôtel Mövenpick Mansour Eddahbi de Marrakech (Maroc). L’événement est organisé en partenariat avec l’International Fertilizer Industry Association (IFA), sous l’égide du groupe OCP (Office Chérifien des Phosphates),  la société nationale des phosphates du Maroc.

Pour sa 11e édition, cet événement attire plus de 500 décideurs économiques et opérationnels couvrant toute la chaîne d’approvisionnement en phosphates et en engrais, pour explorer la dynamique de l’offre et de la demande ainsi que les dernières technologies pour l’extraction et la production.

Le Maroc est l’un des centres névralgiques en matière d’investissement et d’innovation dans l’extraction et la transformation du phosphate. D’après Chris Lawson, responsable des phosphates chez CRU, « la dynamique du marché des phosphates a divergé considérablement pendant l’année 2017. Les producteurs d’engrais phosphatés sont modérément optimistes, les prix ayant dépassé les attentes au cours des douze derniers mois. Par ailleurs, les prix de la roche phosphatée poursuivent leur baisse, alors que la roche marocaine  peu onéreuse a gagné des parts de marché supplémentaires en 2017 ». Le groupe OCP a d’ailleurs  mis en place un ambitieux programme d’expansion tant dans le pays qu’à l’étranger, avec la plateforme industrielle intégrée d’engrais Jorf Lasfar, dédiée au continent  africain.

Pour Phosphates 2018, un vaste programme est prévu pour clarifier non seulement la dynamique du marché mondial, mais aussi les évolutions dans le domaine des engrais spécialisés et de niche, et l’apport des technologies pour l’essor de l’agriculture et, en fin de compte, de la demande d’engrais.

 

De nombreuses opportunités de réseautage permettront aussi de découvrir en direct les derniers services et innovations proposés par plus de cinquante fournisseurs du secteur.

Source AfriqueAgriculture

Imprimer